Surexposition

[metaslider id=4232]
Installations génératives, 2013
Créées dans le cadre du Festival TLN 2013, Hôtel des Arts, Toulon

Une image surexposée présente un manque de détails dans les hautes lumières. Ces dernières apparaissent uniformément blanches, ou brulées. Une image sous-exposée présente quant à elle un manque de détail dans les ombres, qui apparaissent noires ou bouchées. Dans le cadre du festival TLN 2013, Tomek Jarolim est invité à s’infiltrer dans le travail de Gabriele Basilico à l’Hôtel des Arts. Si les pixels peuvent s’accrocher à ses photographies par le biais de l’architecture ou de l’utilisation du noir et blanc, c’est surtout par la lumière que se fait la rencontre : parfois révélatrice, parfois obstacle, la vidéo-projection habille ou dénude les architectures envoûtantes, vertigineuse et quelques fois chaotiques que Gabriele Basilico a su capturer depuis sa chambre noire. Cadavres exquis tapissés au sol, patchworks photo- graphiques ou projections hypnotiques, le travail de Tomek Jarolim s’immisce entre les murs de l’Hôtel des Arts pour en révéler sa chair architecturale.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.