Invisibles

[metaslider id=4298]
Installation générative, 2009
14e Biennale des Jeunes Créateurs d’Europe et de la Méditerranée
Carré Sainte-Anne, Montpellier
Musée National d’Art Contemporain de Skopje, Macédoine.

le noir et le blanc sont deux valeurs lumineuses extrêmes. entre les deux se jouent toutes les couleurs. c’est la relation au regardeur qui ouvre la voie des possible perceptions. le spectateur voit des rythmes et des pulsations entre les pixels cassés. en éclatant le blanc de la saturation des pixels, on montrer la richesse de la sensation, par un voyage dans les composantes primaires de l’absolu. les illusions fusent. les couleurs s’accrochent, les lumières se mélangent, notre œil se brouille. le résultat de ce flou est donc l’enjeu-même du projet : voir, sans aucune image imposée, ce qui peut se passer entre le noir et le blanc, entre la lumière et notre rétine, entre l’infini de nos yeux et la finitude des pixels. invisibles est un questionnement sur l’image et sa saturation : la couleur et le pixel, dans leurs formes les plus pures permettent de rouvrir les yeux sur l’image sans une figuration qui la raconte avant qu’elle ne nous fasse ressentir.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.